Forum R.P.G sur le Seigneur des Anneaux

Forum R.P.G sur le Seigneur des Anneaux qui change le cours de l'histoire en allant jusqu'au 5ème âge.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un long chemin dans la forêt

Aller en bas 
AuteurMessage
Elenäre

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2010

Caractéristiques, pouvoir et troupes
Points de missions : 5
Telemna (argent) : 250
Troupes:

MessageSujet: Un long chemin dans la forêt   Lun 26 Avr - 21:11

Juste après le départ de Solembum, je me remis à réfléchir. Je devais informer dans les plus brefs délais Galadriel mais aussi demander de l’aide à Thranduil. Sans son aide, la Lorien était condamnée. Je me décidai à trouver le Roi Sylvestre avant de retourner dans la forêt dorée.
« Lifaen, Féonia, venez ! »appelai-je
« Oui, capitaine ? »me demandèrent-ils
« Nos prenons la direction des Halls de Thranduil pour lui demander secours. Ensuite, nous irons informer Galadriel des plans de l’ennemi.
« Thranduil a quitté la protection de ses Halls il y a des années, m’apprit Féonia. Il a entamé une véritable guerre contre les orcs qui envahissent Mirkwood. Aux dernières nouvelles, il a installé son camp au nord de Dol Guldur. »
« Bien, nous mettrons moins de temps, dans ce cas-là. Allons-y. Féonia, part devant et préviens nous s’il y a des ennemis. »
Nous retournâmes dans la forêt, à l’affut du moindre signe qui trahirait la présence des orcs. Ces derniers ne se mirent pas en travers de notre chemin. Soudain, Féonia arriva.
« Nous approchons du camp, ils sont bien là. »
« Je suis sûr qu’ils nous ont déjà repéré. Allons-y quand même. »
J’avais raison. Thranduil nous attendais, entouré de ses capitaines.
« Salut à toi, Elenäre de Gondolin, lança-t-il. Que viens-tu faire parmi nous ? Pourquoi as-tu quitté ta paisible retraite ? »
« Je ne suis plus digne de ce titre. Je viens te réclamer ton aide. Malgré tes efforts pour contrer la menace de Dol Guldur, les orcs qui y sont rassemblés prévois une attaque massive sur la Lorien et je te prie d’envoyer des renforts. Sans ton aide qui je sais est très précieuse, même Nenya ne pourra stopper l’attaque. »
« Pourquoi irais-je sacrifier mes elfes pour quelqu’un qui ne m’a pas prêté assistance quand j’en avais besoin ? Aucun orc qui attaquera Caras Galadhon ne survivra même si la Lorien est détruite. Je n’aurais plus qu’à lancer toutes mes troupes sur Dol Guldur ainsi affaiblies pour l’éradiquer. Une Grande menace en moins. »
« Alors c’est ainsi que sont les elfes maintenant. Aussi buté et aveugle que les hommes. Ne vois-tu pas que si Galadriel tombe, tu tomberas avec elle ainsi que toutes les forces du Bien encore présentes en Terre du Milieu ? Sa protection s’étend beaucoup plus loin que la Lothlorien, elle protège aussi Mirkwood autant qu’elle peut. Si sa protection s’effondre, Sauron pourra dévaster avec sa magie toute la forêt qui s’étend à l’est des Monts Brumeux. Et le plus important, ce sont des elfes, ne répétons pas les erreurs du passé. »
« J’y réfléchirais, maintenant, va retrouver celle à qui tu es dévoué. »
« Je ne suis dévoué qu’à moi et à l’avenir de cette terre. Et je ne bougerais pas tant que je n’aurais pas ta parole de roi que tu aideras à la défense de la Lorien. »
« Prend une compagnie d’épéistes avec boucliers et une d’archers. Et retourne informer au plus vite Galadriel de mon aide que je mets déjà sur le pied de guerre. »
« Merci Thranduil. »
« C’est moi qui te remercie Elenäre. »
Je reparti donc en direction de la Lorien. Les éclaireurs prirent comme d’habitude leur position en légère avance sur le reste du groupe. Je dis à Lifaen de prendre la compagnie de guerriers offerte par Thranduil. Je m’occuperais des archers. Le voyage se passa comme à l’aller : aucune menace. Le soir venu, nous atteignîmes la lisière de la forêt.
« Nous nous arrêtons pour nous reposer un peu mais nous ne pouvons pas rester camper, je dois avertir Galadriel le plus tôt possible. »
Je m’assis sur un rocher qui se dressait un peu plus loin. D’ici, je pouvais voir les flots tumultueux de l’Anduin. Comme à son habitude, c’est que je suis tranquille que Solembum vint me voir.
« Apparemment, Thranduil a appris ce qui t’es arrivé. Vas-tu encore garder le secret longtemps ? »
« Aussi longtemps que nécessaire. »
« Ce qui veut dire combien de temps ? »
« C’est à toi de le savoir, c’est toi le chat-garou. »répondis-je
« Si tu le prends comme ça... »
Sur ces mots, il s’en alla. Tout était silencieux. J’apprécie ces moments de calme, hélas devenus trop rares. Quelques heures plus tard, j’ordonnai à mes soldats de reprendre la marche.
« Nous allons longer le fleuve jusqu’à un endroit où traverser puis nous nous dirigerons directement vers Caras Galadhon. »
Nous arrivâmes à un pont aux premières lueurs du jour. Mes ces maudis chien d’orcs le gardait, d’après les éclaireurs qui m’avaient fait leur rapport. J’ordonnai à mes éclaireurs de fouiller les environs à la recherche d’autres orcs pouvant être en embuscade et aux autres soldats d’avancer le plus près possible caché derrières les rochers qui parsemaient la plaine. Quand les éclaireurs revinrent, ils n’avaient trouvé aucun autre orc de ce côté de la rive.
« Archers, tirez à volonté. Guerriers, s’ils s’approchent de trop près, tuez-les. »
Moi et tous mes archers commençâmes à tirer. Les orcs, la surprise passée, chargèrent, mais le mal était fait : le temps qu’ils arrivent, ils étaient décimés, les guerriers les ont achevés sans aucune perte. Nous repartîmes et nous dîmes forcer l’allure car le fait que ce pont soit gardé par des orcs ne présageait rien de bon. Nous franchîmes la frontière des arbres dorés le la Lothlorien le midi. A peine avions nous parcouru quelques mètres que les Galadhrim nous barrèrent la route.
« Qui êtes-vous et que venez vous faire ici ? Vous seriez abattus à l’heure qu’il est si vous n’étiez pas des elfes. »
« Je suis Elenäre et je vous prie de me laisser passer. Je dois voir votre Reine, pour votre survie à tous car une armée orc s’apprête à vous attaquer. »
« Bien, suivez nous »répondit le Galadhrim.
Deux heures plus tard, nous étions à Caras Galadhon. La cité avait perdu sa splendeur d’antan, elle était maintenant taillée pour la guerre. J’espérais qu’elle retrouverait sa magnificence passée lorsque la guerre serait terminée, et je voulais bien y participer.
« Elenäre, quelle joie de te revoir, me lança Galadriel qui était venue à notre rencontre. J’ai entendu des choses terribles. Est-ce vrai ? »
« Hélas, ma Dame, voici les plans que j’ai pris sur le cadavre d’un capitaine orc, et ils ne présagent rien de bon. »
« Pendant que j’en parlerais avec le Conseil et Celeborn. On m’a aussi annoncés que les forges d’Orthanc avaient été réactivées, le déboisement de Fangorn a repris. Stoppe-le, sinon les Ent ne pourront venir à notre secours. Je mets une compagnie d’archers sont ton commandement pour cette mission »
« J’aimerais laisser à mes elfes un peu de répit, nous n’avons pas dormi depuis que nous avons ces plans entre nos mains. »
« Accordé, mais fais vite. »
Nous allâmes donc dormi d’un sommeil très réparateur. Mais le temps était compté alors nous repartîmes vers Fangorn à la nuit tombée. Nous pûmes apercevoir les feux des bûcherons au milieu de la nuit.
« Féonia, qu’as-tu vu ? »
« Quelques bûcherons endormis, ainsi que des Ourouk, certains armés d’arbalètes, et aussi des Berzerkers. Ils sont éparpillés sur la lisière, on peut abattre les sentinelles facilement. »
« Tuez les sentinelles et les arbalétriers, les archers s’occuperont des Berzerkers, ils ne doivent pas arriver au corps à corps. Quant aux guerriers Ourouk, les miens ne devraient pas avoir trop de mal puisqu’ils sont en supériorité numérique. Et surtout ne faites aucun bruit, ils ne voient pas dans l’obscurité. Archers, éparpillez-vous pour leur faire croire que vous êtes plus nombreux. »
Les ordres furent respectés. Je vis les sentinelles tomber sans bruit et les archers prendre positions atour du camp. Les éclaireurs se replièrent en silence. Soudain, un Berzerker hurla et réveilla tout le camp. Aussitôt, les Berzerkers foncèrent dans la direction des archers et les Ourouk se formèrent en phalange, suivant les Berzerkers de loin. Je tuai un de ces monstres d’une flèche entre les deux yeux.
« Abattez-les !»criai-je et voyant que les hideuses créatures continuaient leur course.
Ils obéirent et deux autres s’écroulèrent. Comme ils ne s »s’arrêtaient pas, je dis aux guerriers de leur couper le passage. Un Berzerker tomba raide mort avant d’atteindre les archers mais le deuxième tua trois de mes guerriers avant de mourir. La bataille n’était pas terminée. La phalange ennemie avançait, les flèches n’avaient aucun effet sur leurs armures. Je vis des arbalétriers préparer leurs armes, mais ils furent aussitôt abattus e loin par les archers et les éclaireurs. Je pris mon épée et rangeai mon arc.
« Contournez-les, murmurai-je à mes guerriers. Vous pouvez aussi écarter leurs piques de votre bouclier. »
Ils opérèrent un mouvement de pince mais les Ourouk s’en aperçurent au dernier moment, ils formèrent un carré, hérissé de pointes. Je donnai un coup d’épée dans un pique pour l’écarter, elle se brisa sec. J’en informai mes guerriers qui se jetèrent dans la mêlée après avoir brisé leurs piques, j’en fis de même. Mais ils avaient gardé leur force bestiale. Alors que j’avais plongé mon épée dans la poitrine du premier Ourouk venu, un autre me donna un coup de poing magistral sur la tempe, j’en étais presque assommé. Il s’apprêtait à m’en donner un autre quand une flèche lui traversa la gorge. Aucun Ourouk n’avait survécu, mais ils avaient tué quatre autres elfes, et laissé pas mal de fractures. Les bûcherons ayant été abattu par les éclaireurs, je décidai qu’il était temps de retourner en Lothlorien où nous pourrons soigner nos blessures. Nous arrivâmes devant Galadriel en milieu de matinée.
« Allez panser vos blessures et reposez vous. Demain, une grande bataille vous attend. »


7 guerriers morts, et je pense qu'il serait temps d'inaugurer la partie "batailles historiques" Alego.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenäre

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2010

Caractéristiques, pouvoir et troupes
Points de missions : 5
Telemna (argent) : 250
Troupes:

MessageSujet: Re: Un long chemin dans la forêt   Mar 27 Avr - 19:00

J'ai édité le message pour avoir toute l'histoire en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ] Alegolas
Elrond, Seigneur du Bien
Elrond, Seigneur du Bien
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 23
Localisation : 91

Caractéristiques, pouvoir et troupes
Points de missions : 6
Telemna (argent) : 1000
Troupes:

MessageSujet: Re: Un long chemin dans la forêt   Jeu 29 Avr - 21:21

Superbe mission ! Si à la prochaine mission tu as une bonne note, tu pourras augmenter de rang ! cheers

Voici donc ta notation :
-Orthographe : 2.5/3 (Quelques fautes de frappes, dommage.)
-Description des combats : 3.5/5 (Je trouve les combats un peu rapide même si ils sont bien détaillés Wink )
-Nombre de lignes : 4/5 (tu as oublié de noter les lignes, dommage, mais je donne quand même une note, je trouve ton texte bien long ^^)
-L'histoire et son déroulement : 6/7 (Je trouve le moment du repos un peu rapide, il n'y a pas assez de description de paysage, d'attitudes etc.. mais l'ensemble est parfait Very Happy )

Total : 16/20, une très bonne mission ! Smile

Tu gagnes donc 6 points de missions et 250 Telemna que je te remet maintenant Very Happy

P.S : Je m'occupe de ta mission Logan, Narzalion mon frère va la corriger ! Et je m'occupe de donner les nouvelles missions Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://5eme-age-forum-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un long chemin dans la forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un long chemin dans la forêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bien long chemin...
» Dans la forêt de la nuit
» Dans la forêt.
» Une petite leçon dans la forêt
» perdu dans la forêt !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum R.P.G sur le Seigneur des Anneaux :: Le jeu :: Terres Elfiques-
Sauter vers: